Louise Gluck, Averno – 2006

Regarding incarceration, Persephone believes
she has been a prisoner since she has been a daughter.
The terrible reunions in store for her
will take up the rest of her life.
When the passion for expiation is 
chronic, fierce, you do not choose
the way you live. You do not live;
you are not allowed to die.
You drift between earth and death
which seem, finally,
strangely alike. Scholars tell us
there is no point in knowing what you want
when the forces contending over you
could kill you. Take you. Keep you.
White of forgetfulness,
white of safety-
They say
there is a rift in the human soul
which was not constructed to belong
entirely to life.

En ce qui concerne l’ incarcération, Perséphone croit

qu’elle a été prisonnière depuis qu’elle a été une fille.

Les terribles réunions qui l’attendent
prendront le reste de sa vie.
Lorsque la passion de l’expiation
est chronique, féroce, vous ne choisissez pas
votre façon de vivre. Vous ne vivez pas
vous ne pouvez pas mourir non plus.

Vous dérivez entre la terre et la mort
qui semblent, enfin,
étrangement semblables. Les savants nous disent

qu’il est inutile de savoir ce que vous voulez
quand les forces qui se disputeront sur vous
pourraient vous tuer.

Blanc d’oubli,
blanc de sécurité.

Ils disent
qu’il y a une faille dans l’âme humaine
qui n’a pas été construite pour appartenir
entièrement à la vie..

Advertisements